15 choses que j’ai apprises en suivant le hockey

Bien que cet article ne soit aucun lien avec les produits de beauté et ce genre de choses, je voulais absolument le faire afin de vous partager mes pensées. Je ne sais pas si c’est parce que je suis une fille, mais, moi, lorsque je regarde une partie de hockey, je ne me concentre pas seulement sur la rondelle. Je regarde les gens dans les estrades, je regarde sur le banc des joueurs, je regarde l’alignement, je regarde un peu partout dans le fond. Cela fait plusieurs années que je fréquente les arénas et avec toutes les connaissances que j’ai acquises, je vous crée, ici, dans cet article une liste des 15 choses que j’ai apprises en suivant le hockey.

  1. Honte à moi, j’ai appris l’hymne national. Et oui, personne ne m’avait appris l’hymne national, même pas à l’école…
  1. J’ai appris que je n’étais pas si bonne que ça pour patiner. (C’est certain, si l’on se compare…)
  1. J’ai appris que j’aurai probablement été une Goon si j’avais joué au hockey.
  1. J’ai appris qu’il existait des noms de famille assez étranges tels que Fife, Mort et Dick.
  1. J’ai appris que même si j’essaye à chaque partie, je ne gagnerai jamais le moitié-moitié.
  1. J’ai appris que j’étais chanceuse de ne pas avoir déjà été défigurée par une rondelle.
  1. J’ai appris que le hockey apporte trop de stress. C’est stressant quand ton équipe gagne, quand ton équipe perd, quand c’est égalité, quand une équipe retire son gardien de but, et j’en passe.
  1. J’ai appris que le gardien de but n’était pas juste ben mêlé lorsqu’il frappe son bâton sur la glace, mais qu’il signale tout simplement la fin d’une punition.
  1. J’ai appris qu’il n’y avait rien de mieux comme souper rapide qu’une bonne poutine d’Aréna.
  1. J’ai appris qu’il pouvait avoir du monde louche pas à peu près dans les mascottes.
  1. J’ai appris que c’était tellement facile de dire «j’aurai fait mieux».
  1. J’ai appris que ce n’est pas tout le monde qui est civilisé.
  1. J’ai appris que le masque de Jason dans le film d’horreur, ben c’est un vieux modèle de masque de gardien de but.
  1. J’ai appris qu’il n’y avait rien de plus drôle qu’un entraîneur qui s’emporte et qui monte debout sur le banc des joueurs.
  1. Et finalement, bien oui, j’ai appris c’était quoi un hors-jeu.

Talk to you next week,

La TOMBOY.

Leave a Comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *